Le Forum Francophone du Priest
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Compte-rendu de concerts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
AuteurMessage
BDC Iron
Hellrider
avatar

Nombre de messages : 4075
Age : 37
Localisation : Soligny-la-Trappe (61)
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   Ven 26 Déc 2014 - 1:04

Merci pour le compte rendu. Superbe affiche !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.roudoudou.com/iron/
kisslolo
Steeler
avatar

Nombre de messages : 5499
Age : 50
Localisation : la tour du pin 38
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   Sam 10 Jan 2015 - 17:12

SISTER SIN / SEVENTH VEIL / URGENT au Brin de zinc, Barberaz, Chambéry, le 08 janvier 2015

Que demandé de mieux pour commencer l’année qu’une belle soirée rock au Brin de zinc avec une belle affiche !Ce soir c’est mon groupe fétiche depuis 2010 ,Sister sin , combo fort mésestimé ,que notre belle presses spécialisé métal ignore superbement , l’album toujours pas chroniqué (alors qu’il a été unanimement bien reçu un peu partout dans le monde)  , pas d’interview et plus lamentable encore ,aucune dates relayé alors que c’est déjà le deuxième passage en France après celui d’octobre , mais il vaut mieux en faire des tonnes avec Ac/dc ,jimmy Page , Métallica ou du brutal underground !!!!(Fin du coup de gueule, lol)

Mon pote Stéphane m’accompagne pour l’occasion, pas fan de hard rock, il était impatient de découvrir le groupe après les moult vidéo que je lui ai envoyé, le  dernier album  lui a beaucoup plus et de découvrir sur scène la tornade Liv Jagrell !

C’est le début de l’année et après la multitude de vœux échangé avec les familiers des concerts de la région Rhône-Alpes (lol), Roger ,Manu etc …nous allons au stand merchandising du groupe ou il y a des vendeurs de luxe, Strandh et Jimmy respectivement bassiste et guitariste du groupe, 25 minutes a échangé comme de vieux potes de leur musique, de leur projets ,de la joie que le groupe soit la dans un anglais basique et très incertains mais suffisant pour nous comprendre !Merveilleuse apparition quand Liv vient cherché une boisson au bar pour repartir se préparé !

Il est un bon 21h 15 quand Urgent monte sur scène, toujours un pur bonheur de les voir et de les entendre, quel bonheur que ses 45 minutes  ou leur hard rock vitaminé  nous vide la tête, 10 très bon morceaux  avec un into the fire monstrueux, et les reprises de Feed My Frankenstein du grand Alice Cooper et le live forever de Sixx AM en guise de clôture , quel interprétation de  Yvan au chant sur ce titre , magnifique ! Superbe esprit famille comme à la maison avec le remplacement de l’ampli de Didier le bassiste en cours de route et le petit discours de Yvan plein d’émotion pour dire que ce soir nous étions tous Charlie, repris par le public à gorges déployés!!!  Avant le concert Yvan nous avait dit qu’il était grippé et que Stéphane l’un des deux guitaristes avait très mal au dos, et  qu’ils avaient peur pour le show de ce soir, chapeau les gars, merci et a très vite !!!

Puis c’est le tour du groupe Italien SEVENTH VEIL, 30 minutes plaisantes dans un bon heavy métal agrémenté de gros refrain, c’est bien fait, malheureusement beaucoup entendu on a l’impression à l’écoute de chaque titre de l’avoir déjà entendu c’est dire !mais le gros point faible c’est l’attitude froide et hautaine du combo sur scène avec leur look dandy ! C’est dommage car pour avoir discuté avec le soliste après le concert, il est loin de l’image qu’il donne ! Indemne pour le groupe !

Il est 23h05 quand Sister sin débute, enfin presque car au bout de 2 minutes Dave  brise la pédale de sa batterie, remplacement dans l’allégresse général, par Dave le bricoleur, le show aurait pu partir en vrille et la cela confère au contraire une magie de plus à cette soirée, et une osmose du public avec le groupe !
On repart à zéro et c’est Food for Worms du dernier album qui ouvre le bal pour 1h25 de folie ,le son est nickel et Liv au sommet de son art avec cette voix époustouflante , elle tient le public a bout de bras  ,c’est une furie , une véritable diablesse de Tasmanie et c’est sans temps mort , dans une chaleur étouffante et une salle très bien garnie  que outrage suit !Bonsoir Barberaz ça vas nous crie Liv , en se coiffant de sa casquette comme dans le clip pour Chaos Royale ,ce titre est une véritable gifle en live , One Out of Ten, Fight Song, Heading for Hell et 24/7 la cover d’Udo s’égrainent aux fil des minutes de pur bonheur auditive !

C’est au tour de Desert Queen, du dernier opus en date le bien nommé black lotus de saisir les fidèles du soir, ce morceau est magnifié sur scène avec une Liv qui montre toute l’étendue de sa voix, On Parole titre emblématique de Sister sin est comme un loukoum qui fond dans la bouche avec gourmandise ! Sail North, est le quatrième titre joué du nouvel album joué ce soir, Dave Sundberg et Strandh sont impressionnants dans une rythmique de feu et que dire de Jimmy Hiltula impeccable tout au long du show délivrant de sublime solos, toujours pour sublimé le titre joué, sans esbroufes, sans fioritures, sans superflues !!!

Avant d’attaqué Hearts of Gold, Liv prend un petit moment pour nous parler de ce qui passé mercredi et de la liberté d’expression et de déclaré en français je suis Charlie repris en Cœur  par le public aux anges, merci Liv, merci Sister sin, les suédois ont du cœur ! End of the Line et Better than them suivent et font chaviré de plaisir le brin de zinc et c’est sur une version dantesque de Sound of the Underground que le spectacle s’achève!

Le show de Grenoble en octobre n’avait enchanté, celui de ce soir était encore 2 crans au-dessus !!!

30 secondes après le concert Liv est déjà à pied d’œuvre pour signer, Cds, vinyles, discutés avec les fans et les traditionnelles photos, rejointes par le reste du groupe quelques minutes plus tard , 45 minutes de joie intense ! (Stéphane est heureux d’avoir vécu ça et la photo qu’il a faite avec Liv va lui hanté quelques nuits, Nathalie va être contente !!! et elle n’a pas encore vu les tees shirts qu’il a pris ! lol)  

Merci Strandh, Dave, Jimmy et Liv pour votre musique et la passion avec laquelle vous le faite, le dévouement et la disponibilité  auprès de vos fans (certains pourraient  en prendre des leçons), un idiot a dit que le rock’n’roll était mort, mais il est bien vivant et Sister sin en est la preuve vivante !
3 petite heures de sommeil et retour au boulot, mais que la nuit fut belle !!!

- Food for Worms
- Outrage
- Chaos Royale
- One Out of Ten
- Fight Song
- Heading for Hell
- 24/7
- Desert Queen
- On Parole
- Sail North
- Hearts of Gold
- End of the Line
- Better Than Them
- Sound of the Underground











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kisslolo
Steeler
avatar

Nombre de messages : 5499
Age : 50
Localisation : la tour du pin 38
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   Dim 11 Jan 2015 - 8:13











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BDC Iron
Hellrider
avatar

Nombre de messages : 4075
Age : 37
Localisation : Soligny-la-Trappe (61)
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   Sam 31 Jan 2015 - 20:37

Merci pour le compte rendu Smile
Sympas les vidéos aussi.

Du coup sur la photo avec le groupe c'est toi au milieu je suppose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.roudoudou.com/iron/
kisslolo
Steeler
avatar

Nombre de messages : 5499
Age : 50
Localisation : la tour du pin 38
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   Mar 17 Mar 2015 - 19:24

Lordi, Hollywood Groupies, Dirty Passion, Dimanche 15 Mars 2015, au Ninkasi Kao, Lyon

Lyon est dans la grisaille quand je rejoins mon pote Domm en ce milieu de journée dominicale, nous refaisons le monde autour d’un café et d’une bière avant d’aller cassé une petite graine, puis nous retrouvons Quentin (superbe bouclette, lol) et son binôme, la charmante Elisa pour un travail à faire sur le concert (vive la fac !)

Avec Domm nous nous approprions le balcon, pour avoir une superbe vue sur la scène, accompagné d’Elisa qui délaisse Quentin pour les 2 groupes d’ouverture !

Il est 19h30 quand le groupe Suédois Dirty Passion prend possession de la scène du Kao, 45 minutes énergiques dans un gros hard rock brut, sans finesse ! C’est bien fait mais sans réel génie ou malheureusement l’originalité n’est pas de mise !

Rapide changement de matériel et c’est au tour du groupe Italien Hollywood Groupies de venir tenter de charmé nos oreilles ! Le combo de La Spezia  évolue dans un hard rock fortement orienté sleaze, le quintette emmené par la chanteuse Foxy fait le spectacle mais des larsens récurrents, un son a l’emporte pièces et la guitare lead de la blonde Kelly (Domm est encore tombé amoureux) sous mixé n’aide pas le groupe, 35 minutes malgré tout sympa, bien plus que pour Dirty Passion.

La lumière s’éteint et un God of thunder menaçant à souhait retenti et après une attente un peu longue Lordi arrive sur scène, la salle n’est pas pleine loin de la ! Transbordeur  en 2009, Ninkasi Kao en 2015, l’effet eurovision  s’est dissipé et ne reste que quelques fidèles et quelques  curieux ! Le décor est particulièrement kitch,en décalage avec l’image que le groupe féru d’horreur véhicule ! Le groupe attaque pied au plancher avec Nailed by the Hammer of Frankenstein du dernier album, puis This Is Heavy Metal  vitaminé ravi le public ! L’hymne qui a fait leur gloire Hard Rock Hallelujah déboule tôt dans le show, mais c’est du bonheur, le son est clair, 1h 35 de plaisir ! Il ne faut se fier à leur déguisements, ce sont de très bon musiciens  et les classiques que sont Blood Red Sandman, It Snows in Hell, Devil Is a Loser enchantent le public ! Scare Force One, Who’s Your Daddy? et le culte Would You Love a Monsterman?  Viennent Conclure cette bien  belle soirée, dommage que des solos de batterie, clavier, basse et guitare viennent entrecouper le show, 1, ou 2 titres de plus à la place aurait été préférables !  Nous ne parlerons pas de 2 ,3 mises en scènes risible comme le crane volant !

J’espère juste que le groupe retrouve un élan créatif un peu plus prononcé et sorte enfin un album de qualité car les dernières productions du combo le font glisser vers la 2 eme division ! Reste la scène ou le groupe est dans son élément et procure beaucoup de plaisir  !!

Avec Domm nous prenons congé d’Elisa et Quentin et traçons la route, les monstres Finlandais veillant sur nous ! lol



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kisslolo
Steeler
avatar

Nombre de messages : 5499
Age : 50
Localisation : la tour du pin 38
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   Ven 8 Mai 2015 - 15:27



Arch Enemy + Unearth + Drone + Scritikall, le Fil, Saint-Etienne le 07 mai 2015


Apres la baffe monumentale qu’Arch enemy m’avait mise en novembre dernier en guest de Kreator, je n’avais d’autre choix que de me rendre au Fil pour les voir en tête d’affiche ! Pour m’accompagner dans ce périple et cela en est un, mon fidèle pote Stéphane, toujours pas fan de métal mais toujours partant pour découvrir et élargir son univers musical !
Aller à Saint-Etienne en fin d’après-midi tiens de la gageure, c’est les bouchons a en plus finir, et a près 2 h00 de voiture, nous voilà enfin au Fil, superbe salle que je découvre, nous arrivons pour les 2 derniers morceaux du groupe local Scritikall.

C’est au tour du groupe Allemand Drone, mélange de Thrash, Metalcore d’investir la scène, un show bien meilleur et que j’ai mieux apprécié que celui du Transbordeur en novembre dernier, 35 minutes de bonne facture.

Puis enchaine les américains de Unearth, la fini la poésie et place au brutal, 30 minutes de fureur, un des 2 guitaristes a un peu trop regardé la gestuelle de Scott Ian et le mimétisme est singulier !

La salle bien remplie commence à trépigner d’impatience et il est un peu plus de 22h20 quand débarque le groupe avec  l’intro  Khaos Overture, suivie de Yesterday Is Dead And Gone, la salle explose, nous sommes au troisième rang, posté ou évoluent  le guitariste  Michael Amott et le bassiste Sharlee D'Angelo, le son est nickel et c’est un délice pour les oreilles, Burning Angel,  le monstrueux  War Eternal s’enchainent, Alissa White-Gluz est envoutante ,quel voix , petit bout de femme a la chevelure d’un beau bleu captive l’assemblé et pour nous , c’est un bonheur  quand de sa belle voix ,elle  communique avec le public en Français avec son charmant accent Québécois !

Ravenous,  le nouveau single Stolen Life et My Apocalypse font bouillir le fil, le mélodique You Will Know My Name met en lumière quel fabuleux guitaristes que sont  Jeff Loomis et le pilier du groupe Michael Amott ! Bloodstained Cross, Taking Back My Soul, As the Pages Burn, et Dead Eyes See No Future font headbanger un public chaud bouillant! Sharlee D'Angelo et le batteur Daniel Erlandsson sont impressionnants, c’est un déluge, un mur rythmique en véritable acier  trempé !

Cadeau du groupe pour la soirée, Avalanche est interprété, première pour ce morceau  du nouvel opus  ,7 titres de War Eternal dernier né de Arch enemy seront joué ce soir ! Ça c’est défendre ses nouvelles créations !!! Vient le tour d’un énorme No More Regrets, puis  Alissa nous annonce No Gods, No Masters ou jumpé est le mot d’ordre ! La salle dans son ensemble saute sur ce morceau véritable hymne, c’est jouissif, j’ai de nouveau 20 ans lol !!! We Will Rise venant conclure le spectacle avant les rappels.

Le groupe revient avec l’ouverture du dernier disque suivit par le féroce Never Forgive, Never Forget, Snow Bound, Nemesis et Fields Of Desolation du premier album datant de 1996 conclu cette tuerie d’ 1h30 !

Le retour fut plus rapide, et Stéphane néophyte de ce genre de musique a survécu et a passé un agréable moment !

Arch enemy est un groupe à découvrir d’urgence, même si vous appréhendé le chant extrême avec  growl, mais ce mélange de  mélodie avec l'agressivité de la voix est quelque chose de magique ! Peut-être  que vous détesterez ou pas ! Mais essayez, vous n’avez rien à perdre, juste l’audition ! LOL



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Electric eye
avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 55
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   Dim 16 Juil 2017 - 13:40

GUNS N' ROSES : Saint Denis, Stade de France, 7/7/17

Je ne pensais pas vraiment y aller à ce concert tant le sentiment d'aversion à l'égard de la "Diva" Rose était profond depuis bien longtemps. Bah oui, je n'ai jamais supporté ses petits caprices de star frustrée et gâtée dans les années 90 (décennie que j'ai trouvée très pauvre musicalement) où Monsieur Rose n'hésitait pas à annuler un concert à la dernière minute ou bien même à arriver "très en retard" sur le lieu d'un show provoquant ainsi le dépit voire la colère de ses fans les plus loyaux. M'a toujours énervé, ce mec...Et d'ailleurs, je ne comprenais toujours pas ce que l'on pouvait trouver à ce groupe.... En 92, je ne m'étais pas même pas rendu à Vincennes, c'est dire, un show que j'avais vu et écouté par la suite (le bootleg Paris, doté d'un excellent son, captait cette légendaire performance, enfin "légendaire" selon certains puisque des grands noms tels Lenny Kravitz, Joe Perry et Steven Tyler y avaient fait des apparitions remarquées) parce que sérieusement, tout ce battage médiatique autour de ce groupe me gonflait grave, moi qui continuais d'écouter mes "groupes du passé" comme Thin Lizzy, Led Zeppelin et consorts. Ouais, on me disait que je n'étais pas à la "Page" et que j'aurais dû me convertir dans l'heure qui suivait. Du coup, tout le monde m'emmerdait avec les deux Use Your Illusion prétextant qu'il s'agissait de deux chefs d'oeuvre absolus. Appetite For Destruction oui, mais pas ces deux trucs. :lol: Et puis encore en 2015, s'était produite l'intégration au sein d'AC/DC du chanteur au bandana. Beaucoup de monde s'en était extasié, pas moi. Ce n'était pas foncièrement mauvais (quoique....), mais la seule idée de penser que ce trublion intégrait l'un des groupes que j'avais le plus chéris, me paraissait contre-nature. Déjà Brian Johnson en 1980, j'avais eu du mal mais là, c'était le "pompon". Lui, je l'avais pas à la "Bon"... :lol:

Justement, parlons-en du Ponpon qui, depuis quelques semaines, ne cessait de me tanner pour que j'y aille à ce satané concert du Stade de France. "Allez Phil, ramène-toi, le concert, on va se l'faire pour 20-30 € (en moi-même, je me disais "c'est tout ce que ça vaut...") surtout qu'ils jouent plus de 3h. Laisse tes rancoeurs de côté et ramène ta tronche de Penchou". :lol:

Après coup et après mûre réflexion pendant de longues semaines, j'ai fait "Why not ?" avec un enthousiasme plus que relatif. Au pire, ça ne me coûtera que 20-30 petits euros.

Sous une chaleur accablante, me v'la donc parti pour le Stade de France bravant les embouteillages du vendredi soir de l'A86 en Mondéo Break (qui ressemble à un sauna qu' à tout autre chose) mais aussi les premiers départs en vacances. Sortie directe à Aubervilliers (l'ex QG de Blacky) puisque celle du SDF est déjà bien encombrée et coup d'bol, je trouve une place adaptée à ma "Vieille Dame" datant de 1996.

Le chemin qui me sépare du SDF est enquillé en un p'tit quart d'heure. L'accès n'est d'ailleurs guère facile car à un moment donné, j'en viens même à braver une sortie d'autoroute (la suivante sans doute) sur laquelle certains automobilistes ne respectent véritablement pas les 50 km/h de rigueur sur ce type de tronçon. Les abords du SDF fourmillent de monde qui s'agglutine devant le merchandising où l'on trouve notamment un t-shirt avec ce motif spécial pour ce concert parisien au prix "très alléchant" ( Neutral ) de 50 €.... (voir ci-dessous). Faut pas déconner quand même....Certes, il est très beau mais bon voilà....Par contre, le prix du tour programme n'est pas exagéré (20 €). Blacky avait exercé une forme de pression morale voire du harcèlement à mon égard afin que je lui chope son programme chéri. Il est buté jusqu'à la moelle, le Blacky.... :lol: Les ancêtres, faut pas les contredire, moi j'vous l'dis.... :lol:





Je patiente quelques temps avec en fond sonore le set d'un des groupes de 1ère puis Ponpon débarque "comme une fleur" sur le site. L'heure de vérité approche. On entend les Guns qui entament leur set sur un It's So Easy bien percutant suivi comme en 92 d'un intéressant Mr. Brownstone. Rentrera, rentrera pas ? Le risque de renter "à la casa" fait partie du jeu.... Jusque-là, ça a toujours fonctionné pour moi (AC/DC, Toto, Paul McCartney). Ponpon et moi arpentons les abords du stade et rencontrons un premier vendeur qui nous propose deux places en fosse pour 40 € l'une. "C'est 30 € maxi ou rien....." Il refuse notre proposition tarifaire. Pas grave. Cinq minutes plus tard, nous croisons la route d'un autre vendeur qui, d'entrée de jeu, nous fait part de son prix : 20 €. Un peu méfiants au départ car beaucoup d'acheteurs se sont souvent faits "avoir" au moment de valider les tickets. Bref sur un Chinese Democracy très convenu, nous finalisons notre transaction et nous nous procurons les précieux sésames pour franchir ainsi les différents cordons de sécurité, ce qui prendra un peu de temps. Une victoire de plus car Ponpon et moi sommes passés maîtres dans l'art d'assister à des gros concerts à prix réduit. L'habitude de faire des "concerts à 5 €" selon certains. Ponpon immortalise l'instant.







Loin d'être complet, le stade est malgré tout en parfaite communion avec ses protégés notamment sur un décapant Welcome To The Jungle. Slash est sans nul doute celui que j'ai toujours le plus apprécié au sein du groupe, et là, il intervient avec justesse et finesse. J'ai envie de dire, heureusement qu'il est là. Avec les années, il a toujours "l'Attitude" comme le vociférait Duff McKagan en 92, le solide bassiste du gang californien sur la reprise du même nom des Misfits. A noter que ce dernier optera plutôt pour un New Rose assez quelconque des Damned. Il est vrai que l'on sent également une réelle complicité avec Richard Fortus le 2ème guitariste, aux faux airs de Ron Wood, un six-cordiste très technique qui, juste avant d'intégrer les Guns, avait brillamment fait ses premières armes chez les Psychedelic Furs, Love Spit Love, Thin Lizzy (en remplacement en 2011 de Vivian Campbell) et les Dead Daisies.

Situé trop loin de la scène assez sobre, je suis contraint de prendre des clichés à partir des écrans géants. Par conséquent, désolé pour la qualité de certaines photos. Ponpon lui, s'attache à filmer les titres qui lui tiennent à coeur en l'occurrence Live And Let Die et Rocket Queen. Sur Better, ça bouge un peu trop et donc Axl Rose le fait remarquer à la sécurité car en effet, des jeunes femmes placées à la barrière, on ne les bouscule pas. Notre Axelounet se serait-il acheté une conduite à l'égard de la gente féminine ? On ira demander à Stéphanie Seymour pour savoir ce qu'elle en pense...... :lol:

Et la voix d'Axl Rose dans tout ça ? Tout comme je ne suis pas fan du personnage, je ne suis pas fan non plus de sa voix. Ceci dit, sur les titres des Guns, il assure, le bougre et fait le job sans fioritures notamment sur You Could Be Mine, un titre efficace que j'ai toujours bien aimé. La version est énorme. J'en fais part à Blacky via SMS qui ne répond pas. Il est sans doute parti dormir. :lol: J'aime bien également le batteur Frank Ferrer qui comme Richard Fortus, a officié au sein des Psychedelic Furs et Love Spit Love. Un batteur, pas forcément subtil, donc un peu "bûcheron" (Matt Sorum l'était aussi sur la tournée Use Your Illusion) qui apporte cependant fraîcheur et puissance au répertoire du groupe.












Melissa Reese, la charmante choriste.

Dizzy Reed, lui est toujours impeccable dans ses interventions, étoffant ainsi le répertoire du groupe. Civil War envoie bien la purée et redonne un peu de rythme après un This I Love un peu terne. Sur tous ces titres qui défilent sans temps mort (Yesterdays et Coma) l'homme en noir, attifé de son légendaire haut de forme, illumine ce concert, proposant des soli......................lumineux et jamais ennuyeux. Il "s'lash(e)" délibérément, le bougre....Je pense à JC, il doit être dingue, lui qui se trouve en pelouse or....Je l'imagine headbanguer furieusement (et ce, grâce à sa crinière encore longue et relativement épaisse : c'est vrai, il y en a quand même moins qu'avant, mais il y en a encore) sur un Sweet Child O' Mine endiablé, un titre qui suscite toujours l'enthousiasme du public et ce, grâce à ses célébrissimes accords qui, avec le temps, sont entrés dans le patrimoine rock. C'est l'hymne incontestable et incontesté du groupe. Sinon, pour un concert en extérieur, je trouve le son très bon sauf peut-être de temps à autre Axl Rose et sa voix parfois un peu juste, voix que l'on peine à entendre. C'est peut-être moi, vous me direz. J'ai souvent tendance à remonter le volume de la téloche en ce moment.

On aurait pu être dispensés du Wish You Were Here du Floyd et Layla de Derek And The Dominos repris ceci dit correctement à deux guitares. Mais bon, ça n'avait rien à faire là. Deux passages instrumentaux qui débouchent sur un November Rain que notre Ponpon national va se hâter d'enregistrer sur son portable. L'émotion est palpable chez notre ami puisque le long de sa joue de quinquagénaire confirmé, je crois percevoir une petite larmichette qui coule lentement mais surement. Qu'il est sensible, notre Ponpon !!!!! :lol: Et après, on dit que les métalleux n'ont pas de coeur. C'est faux, re-faux et archi-faux. Voilà, c'est dit... :lol: A mon avis, pour JC, ça a dû être pareil.... :lol:

November Rain , je l'ai toujours trouvée assez niaise, cette chanson, mais surtout trop longue avec un Axl Rose qui se prend pour Elton John. La version ravit bien évidemment les fans qui se déchainent sur l'accélération finale. Encore une fois, Slash est impérial...Black Hole Sun en hommage à Chris Cornell récemment parti vers d'autres cieux ne laisse pas le public indifférent tant la version est empreinte d'une réelle émotion. Bien joué, les gars...Mais bon, moi et Soundgarden, ça a toujours fait 3000... :lol: Belle version quand même....


Ponpon au taquet... :lol:


Ca méritait d'être signalé.... :lol:



















Only Women Bleed du Coop sert d'intro à une autre cover (cette fois-ci de Dylan), Knockin' On Heaven's Door (que le COMBO s'est littéralement approprié avec les années) superbement interprété sans le passage reggae final (ouf !!!!). La communion du public avec le groupe atteint là son paroxyme, public qui, comme un seul homme, reprend le célébrissime refrain. Sur ce coup-là, mon accent anglais n'est pas trop dégueu.... :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: On finit sur un Nightrain dévastateur.

Erreur de setlist à mon avis, puisque le groupe ré-embraye sur deux ballades Sorry extraite de Chinese Democracy et le très bon Patience. Eh oui, l'ambiance retombe... Il nous faut attendre "l'acceptable" version du Whole Lotta Rosie(z) d'AC/DC pour remettre un peu de peps dans tout ça. Bah oui, ce vendredi, je m'étais levé tôt et par conséquent, j'ai été pris d'un p'tit coup de fatigue... :lol: Ca se comprend, il faisait encore très chaud dans l'arène du SDF.... Neutral Re-ballade avec le mielleux Don't Cry qui, une nouvelle fois, émeut mon compagnon de route, Ponpon. :lol: On lui demande de ne pas pleurer, bah lui, il pleure à chaudes larmes.... :lol: :lol: :lol: The Seeker des Who est bien interprété dans sa globalité en dépit du fait qu'Axl se plante sur le 2ème couplet. Après plus de 3h de show, ça peut se concevoir... Quelle générosité quand même, plus de 3h de show pour................................20 € !!!!!!!!!! C'est pas tout le monde qui ferait ça....Presque 10mn plus tard, nos Californiens concluent ce superbe show (bah oui, je le dirai à JC un peu plus tard, j'ai bien aimé ce concert) sur un Paradise City apocalytique avec feux d'artifice et confettis. Rien à dire : un bien beau concert très pro et surtout généreux dans la durée.























SETLIST

It's So Easy
Mr. Brownstone
Chinese Democracy
Welcome To The Jungle
Double Talkin' Jive
Better
Estranged
Live And Let Die
Rocket Queen
You Could Be Mine
You Can't Put Your Arms Around A Memory (intro)
New Rose (The Damned / Duff on vocals)
This I Love
Civil War
Yesterdays
Coma
Slash guitar solo
Theme From The Godfather
Sweet Child O' Mine
My Michelle
Wish You Were Here (guitar solo)
Layla (band jam)
November Rain
Black Hole Sun (Soundgarden)
Only Women Bleed (Alice Cooper)
Knockin' On Heaven's Door (Bob Dylan)
Nightrain

Sorry
Band jam
Patience
Whole Lotta Rosie (AC/DC)
Don't Cry
The Seeker (The Who)
Paradise City

A la sortie, Ponpon et moi réussissons à voir un JC comblé, bref aux anges donc. Il rêve encore éveillé, le JC. :lol: Dans la panoplie de tous les concerts auxquels il a assistés, on sent qu'il a effectué un grand saut dans l'excellence. C'est encore la "faute" d'Axl..... :lol:


Ponpon et JC.


Avec JC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm?sid=92d940bea7
Phil
Electric eye
avatar

Nombre de messages : 1495
Age : 55
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   Dim 16 Juil 2017 - 13:41

ZZ TOP : Paris, Zénith, 11/7/17

La patience est la mère de toutes les vertus enfin du moins c'est ce qu'on dit. Ca s'est vérifié parce qu'hier soir pour rentrer au Zénith, il fallait en avoir...de la patience. De même que pour les Guns, je n'avais pas particulièrement l'intention d'y aller vu le prix (68 € en fosse.....) surtout que les trois barbus que je n'ai jamais vus auparavant, sont adeptes des concerts très courts (75mn pour les plus courts).

Je me pointe donc vers 19h20 soit une petite quarantaine de minutes avant la première partie assurée par les Red Devils dont je n'ai jamais cessé de vanter le talent et ce, depuis leur premier album, un live intitulé King King sorti en 1992 que je m'étais procuré à l'époque.



Jean-François, un pote qui traine ses guêtres dans les concerts depuis fort longtemps et avec qui j'entretiens des conversations passionnées sur les groupes que nous aimons, est déjà là. Lui non plus, n'a pas de place. A peine arrivé donc sur les lieux que vous avez déjà des vendeurs qui viennent à votre rencontre vous proposer leurs places à vendre. Là, pour ZZ TOP, ça tourne autour des 50 €. "Trop cher, je n'ai que 20 € !!!"
Et à ce moment-là, vous avez vot' vendeur au sourire radieux du début qui s'en va dédaigneusement ("Mais il rêve, ce mec !!!!!!!!"). Limite agressifs pour certains. Cela pourrait en décourager plus d'un mais pas le Phil... :lol: Un autre vient à la charge désirant fouiller mon sac afin de vérifier si je n'avais pas plus d'argent. Je refuse bien évidemment.

L'heure tourne et malheureusement, j'entends déjà les Red Devils qui investissent la scène. Putain de b**** de m****, moi qui voulais les voir depuis toujours car la dernière fois qu'ils ont arpenté nos belles contrées, c'était en...............1993 !!!!!!!!

Pendant ce temps-là, ça s'énerve du côté de nos gaillards qui risquent de se retrouver avec un terrible manque à gagner. Ils s'engueulent même entre eux mais le temps qu'ils se décident, c'est foutrement long. Les coups de "Phil" passés à celui qui chapeaute tout cela se multiplient. "Y a un mec qui n'a que 20 € et qui ne veut pas mettre plus....Je fais quoi, boss ? " Le vendeur est aussi désemparé que s'il avait appris une terrible nouvelle. A ce moment-là, Jean-François et moi, on s'dit, ça va passer, ça sent bon. Et là, je reconnais Tail Dragger puis Devil Woman de nos Californiens préférés. Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Le set me "phile" sous le nez et manifestement s'achève sur un Automatic (l'opener de King King) et un Backstroke.......

Et c'est là que paradoxalement que tout se décante........L'un des vendeurs revient me voir.
"-20 €, c'est toujours bon ?
-Bah oui, ça fait 3 plombes que j'te le dis...
-Va voir l'ot gars, là-bas...(Il veut me prendre le billet mais je le lui reprends n'ayant pas encore en ma possession le précieux sésame en poche).
-Ok."

Le précieux sésame en l'occurrence, c'est une place dans les gradins à 89.50 € particulièrement bien située. Après avoir passé les fouilles de rigueur, je me retrouve ENFIN en P 151 non sans mal puisque le placeur, un peu " à la rue" ne trouvait pas mon siège.





Un petit quart d'heure plus tard, c'est sur un Got Me Under Pressure tonitruant que notre trio investit la grande scène du Zénith, à la limite trop grande pour eux. Une scène , aux lights pas véritablement impressionnants, scène dont le décor me fait penser instantanément à la nuit étoilée et glaciale du Titanic....La musique elle, est loin d'être glaciale. Reconnaissons que notre duo de barbus ne bouge pas beaucoup à part de temps en temps des petits pas de danse sur une choré très minimaliste. Le riff est épais sur Waitin' For The Bus et Jesus Left Chicago dans des versions quasi similaires à celles qui figurent sur le Live From Texas. On connaît le "Gibbon(s)" pour sauter de branche en branche mais là, il est surtout connu et apprécié pour sauter de note en note avec une telle adresse et une telle dextérité qu'on en reste coi. Et ses soli, il ne les singe pas à d'autres, il les imagine, les conçoit, bref les crée...

Il faut un Gimme All Your Lovin' pour relancer la machine ZZ TOP suscitant chez les fans un plaisir incommensurable. C'est le titre qui les a faits franchir un cap de toute évidence passant d'un groupe au succès d'estime avec La Grange au combo méga-star avec l'album Eliminator d'où est extrait ce méga-tube.















Sur un son particulièrement excellent, le percutant Pincushion, un titre d'Antenna que j'adore, vient rappeler aux milliers "d'insectes" (pour ceux qui n'auraient pas compris la vanne, ça n'a rien de péjoratif) rappeler donc aux "insectes" que nous sommes face à ces légendes du Rock, que le groupe continue à "butiner" dans ses sonorités qui ont assis sa réputation. N'oublions pas pour autant les premiers classiques qui les ont faits sortir de la ruche tel ce I'm Bad I'm Nationwide repris à la demande du grand Billy. Mazette, ce dernier, il a maigri ou quoi ? En totale opposition avec le bien-portant Dusty Hill. Frank Beard, masqué par son kit de batterie, me semble limite maladif. C'est vrai qu'il me semble qu'il avait été gravement malade ces derniers temps. Derrière ses futs, sa frappe est cela étant lourde et s'associe parfaitement avec le son épais et presque "rural" du groupe.













On revient sur le dernier opus La Futura qu'en ce qui me concerne j'avais trouvé particulièrement excellent, album de 2012 qui annonçait un retour aux sources, proposant ainsi des morceaux râpeux appuyés par la voix toute aussi..................râpeuse du Billy. Ne pas comprendre "râpeuse" à la mode rap puisque que je me souviens d'une discussion sur un site (je me souviens plus lequel) où cet adjectif avait été interprété de la sorte. Ce fut très cocasse. :lol: Bref, pour revenir à notre propos, c'est un I Gotsa Be Paid très enlevé, issu donc de La Futura que l'on se plait à entendre. Belle version effectivement suivie de 3 reprises fort bien exécutées Foxy Lady (Jimi Hendrix), Catfish Blues (Robert Petway), 16 Tons (Tennessee Ernie Ford) et Act Naturally (Buck Owens), cette dernière ayant été popularisée par les Fab Four, reprises entrecoupées d'un très bon My Head's in Mississippi extrait du décevant Recycler. Cheap Sunglasses a toujours ses fans et j'en fais partie. Toujours aussi efficace après toutes ces années. Suit une p'tite Chartreuse en digestif, une interprétation fort goûtue même si on se dit que le groupe aurait pu se laisser aller jusqu'à prendre le risque d'interpréter ce titre au refrain tubesque, I Don't Wanna Lose, Lose, You (toujours extrait de La Futura) en prémices d'un puissant et fédérateur Sharp Dressed Man. Mais non, le trio s'empare des "guitares-coton" pour un Legs assez convenu, me direz-vous. J'attendais la rotation des guitares, la bagnole et les gonzesses mais elles ne viendront pas. Tout fout vraiment l'camp. :lol: C'est d'ailleurs cet instant que le trio choisit pour sortir de scène. Sont déjà fatigués les barbus après un peu plus d'heure de show où on ne va pas dire qu'ils se dépensent beaucoup. Mais bon, ils ne sont plus tout jeunes. Frank Beard semble être soulagé que ça se termine. Eh bon, mon p'tit, t'as pas encore joué La Grange et t'as intérêt à t'y coller fissa car le public parisien l'attend ce titre au riff légendaire. Une version sans grande surprise comme on n'en a entendu des centaines mais qui a toujours le mérite de faire mouche à chaque fois et qui s'enchaine directement à Tush. Les papys ressortent pour revenir quasi immédiatement sur un magnifique Jailhouse Rock du King.

Bon voilà, je les avais jamais vus. Pas l'occasion jusque-là. Je ne sais pas si je retournerai les voir, enfin peut-être pour 20 € mais bon, reconnaissons que ça manque un peu de mouvement et que cela a dû toujours être le cas. Cela étant, musicalement, c'est très fort pour un trio qui peut se targuer d'être resté tout ce temps ensemble. Respect total pour un combo qui, au travers de la plupart de ses albums, ne nous a jamais "barbus".

























A la sortie, je rejoins mes amis Purplexed, Jean-François et Pascal ("Thor" sur le BSF). Les avis sont partagés concernant la prestation des Texans mais globalement, ils semblent toujours contents de les voir live à chaque fois.


Jean-François, Pascal ("Thor" sur le BSF), Purplexed


Jean-François, moi, Purplexed

SETLIST
Got Me Under Pressure
Waitin' for the Bus
Jesus Just Left Chicago
Gimme All Your Lovin'
Pincushion
I'm Bad, I'm Nationwide
I Gotsta Get Paid
Foxy Lady (Jimi Hendrix)
My Head's in Mississippi
Catfish Blues (Robert Petway)
16 Tons (Tennessee Ernie Ford)
Act Naturally (Buck Owens)
Cheap Sunglasses
Chartreuse
Sharp Dressed Man
Legs
Encore:
La Grange
Tush
Encore 2:
Jailhouse Rock

La soirée n'est pas encore finie car alors que nous nous baladons dans les travées de la salle, Jean-François s'écrie soudainement : "Phiiiiil, y a deux membres des Red Devils, toi qui voulais faire signer ton CD !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

Le temps de le récupérer dans le sac à dos vintage '88 LAFUMA dans lequel on ne voit absolument rien, je vais à leur rencontre, nos deux amis étant particulièrement contents qu'il y ait un quidam à leur carrière ponctuée seulement de deux albums (un live, un EP et paraît-il, un nouvel album Return Of The Devils..........).



Il s'agit de Dave Lee Bartel, le guitariste rythmique et de Mike Flanigin, un claviériste qui a joué avec Billy Gibbons, Jimmie Vaughan, Gary Clark Jr, Kat Edmonson, et Alejandro Escovedo. On immortalise tout ça et naturellement, je leur prie de revenir au plus vite par chez nous parce que 24 ans sans les voir (surtout que je ne les ai pas ENCORE vus), c'est un peu long. Crying or Very sad "Diable" que ce fut long en effet à l'extérieur.... Crying or Very sad





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm?sid=92d940bea7
BDC Iron
Hellrider
avatar

Nombre de messages : 4075
Age : 37
Localisation : Soligny-la-Trappe (61)
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   Mar 18 Juil 2017 - 10:57

Sympa tes comptes rendu. Je les avais déjà lu sur le bsf et du coup ca fait plaisir de te voir les poster ici.

Suis pas non plus un hyper fan des GnR mais honnêtement j'aime bien quand même. Mais bon, pour moi un concert en stade, ca ne me donne même pas envie et c'est bien trop cher pour moi (sauf si on applique ta technique bien évidement mais comme je ne suis pas à coté de Paris ca me ferait chier de me taper 3h de route pour ne rien voir dans le cas ou un billet serait introuvable).

Bref, j'ai vu quelques vidéos sur yt et honnêtement j'ai trouvé cela vraiment bien. Axel est de plus en plus laid mais on peut pas le lui reprocher non plus. Mais il chante toujours bien (si on aime sa voix bien entendu). J'ai trouvé ses performances dans AC/DC plus que bonnes aussi. Bref, j'aurai aimé aller les voir en vrai, mais trop loin et trop cher pour en plus ne pas être devant. (ce système de carré or c'est vraiment un truc pour mettre les pauvres à l'écart).

Pour ZZtop, je les ai déjà vu 2 ou 3 fois et pour moi ca a toujours été un plaisir. Certes on e s'attend pas à ce que ca bouge. Perso, j'aime ce coté calme et propre. Très propre d'ailleurs. J'aurai l'occasion de retourner les voir, je le ferai avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.roudoudou.com/iron/
BDC Iron
Hellrider
avatar

Nombre de messages : 4075
Age : 37
Localisation : Soligny-la-Trappe (61)
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   Mar 18 Juil 2017 - 10:58

Ah et puis merci pour les comptes rendu du coup Wink Hésites pas à nous en remettre ça réveillera un peu ce forum mourant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.roudoudou.com/iron/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compte-rendu de concerts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Compte-rendu de concerts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
 Sujets similaires
-
» [ATTENTION] le compte-rendu de l'autopsie de Michael Jackson circulant sur le net est faux
» AC/DC - NICE LE 15/06/2010-COMPTE RENDU.
» MON COMPTE RENDU THEATRE
» JEAN-PHILIPPE SMET au théâtre : compte rendu
» petit compte rendu SOCHAUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Judas Priest :: En Général :: La Musique en général-
Sauter vers: