Le Forum Francophone du Priest
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 URIAH HEEP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quel est votre album favori?
...Very 'eavy ...very 'umble (1970)
100%
 100% [ 1 ]
Salisbury (1971)
0%
 0% [ 0 ]
Look at yourself (1971)
0%
 0% [ 0 ]
Demons and wizards (1972)
0%
 0% [ 0 ]
The magician's birthday (1972)
0%
 0% [ 0 ]
Sweet freedom (1973)
0%
 0% [ 0 ]
Wonderworld (1974)
0%
 0% [ 0 ]
Return to fantasy (1975)
0%
 0% [ 0 ]
High and mighty (1976)
0%
 0% [ 0 ]
Firefly (1977)
0%
 0% [ 0 ]
Innocent victim (1977)
0%
 0% [ 0 ]
Fallen angel (1978)
0%
 0% [ 0 ]
Conquest (1980)
0%
 0% [ 0 ]
Abominog (1982)
0%
 0% [ 0 ]
Head first (1983)
0%
 0% [ 0 ]
Equator (1985)
0%
 0% [ 0 ]
Raging silence (1989)
0%
 0% [ 0 ]
Different world (1991)
0%
 0% [ 0 ]
Sea of light (1995)
0%
 0% [ 0 ]
Sonic origami (1998)
0%
 0% [ 0 ]
Remasters (2001)
0%
 0% [ 0 ]
Wake the sleeper (2008)
0%
 0% [ 0 ]
Celebration (2009)
0%
 0% [ 0 ]
Into the wild (2011)
0%
 0% [ 0 ]
Outsider (2014)
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Yann 77
Jawbreaker
avatar

Nombre de messages : 911
Age : 41
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: URIAH HEEP   Sam 30 Juil 2016 - 12:41

Bio tirée de Wikipédia:

Uriah Heep est un groupe de rock britannique, fondé en 1969 à Londres (après s'être appelé The Stalkers puis Spice de 1967 à 1969).

Grâce à des albums au succès commercial notable, dans les années 1970, le groupe connaît le succès en Grande-Bretagne et en Europe continentale, mais moindre aux États-Unis.

L'originalité du groupe consiste à marier un guitariste au son hard (Mick Box), utilisant fréquemment la pédale wah-wah, un chanteur aux capacités étonnantes (David Byron), employant volontiers le vibrato, et un organiste-pianiste-guitariste (Ken Hensley), apportant une touche très subtile, mélodique, progressive ou folk, le tout enrichi par des orchestrations de chœurs.

Histoire du groupe

Ken Hensley, à Chateau Neuf, le 1er avril 1977.
Le titre de leur premier album, Very 'eavy... Very 'umble, est une référence à une phrase récurrente (« very 'umble ») de Uriah Heep, personnage du roman David Copperfield de Charles Dickens, dont le groupe a tiré son nom. La pochette du disque, avec un visage étrange couvert de toiles d'araignées, donne le ton. Gypsy, le morceau qui ouvre l'album avec son riff lourd et efficace, restera l'une des chansons préférées du public.

Le deuxième album, Salisbury, plus proche du rock progressif, contient une piste de 16 minutes et est accompagné d'un orchestre. Une des chansons de Salisbury est Lady in Black, probablement le titre le plus connu du groupe. On trouve Bird of Prey avec son tempo très heavy, The park aux ambiances délicates, Time to Live au riff efficace, mais, aussi, High Priestess aux accents très proches de Yes, un autre groupe de rock britannique.

Look at Yourself, troisième album paru fin 1971, inclut le single July Morning. La pochette est amusante puisqu'on peut s'y mirer soi-même au recto, qui comporte un miroir. Le bassiste Paul Newton fait sa dernière apparition dans le groupe.

Des membres importants sont recrutés. Lee Kerslake prend place derrière les fûts et Gary Thain, bassiste doué, complète la formation. Le line up reste stable pendant quelques années. La musique et les couvertures sont de plus en plus proches du rock progressif, mais gardent cette touche électrique et heavy caractéristique.

En 1972 sort Demons and Wizards, avec le morceau Easy Livin', qui donnera naissance à un single et sera un hit. L'album se termine par un morceau de près de 15 minutes (avec ambiance « floydienne » et chœurs aériens) : Paradise/The Spell. Cette année 1972 est particulièrement prolifique, puisqu'un autre album est mis sur le marché : The Magician's Birthday. On retiendra les brillants Sunrise, Echoes in the Dark, Sweet Lorraine.

Les concerts du groupe sont enregistrés et, au tout début de l'année 1973, apparaît leur premier album live, Uriah Heep Live, avec sa couverture noire très sobre. Toujours en 1973, un nouvel album studio voit le jour : Sweet Freedom. Uriah Heep est toujours au sommet de sa forme.

1974 : un autre opus, Wonderworld, est enregistré.

Toutefois, un premier incident va obscurcir l'ascension du groupe. Gary Thain, le bassiste, s'électrise gravement durant un concert. Sa santé en sera considérablement altérée. Le 8 décembre 1975, âgé de 27 ans, il est retrouvé mort chez lui, victime d'une surdose d'héroïne1. John Wetton, ancien membre de King Crimson, rejoint Uriah Heep. Le groupe enregistre deux albums qui marquent la fin de la première grande période : Return to Fantasy et High and Mighty, dont le premier titre, One way or another est chanté par John Wetton lui-même,. Est-ce un présage ? En effet, High and Mighty est le dernier album de Uriah Heep avec David Byron, le chanteur d'origine, qui préfère ensuite voler de ses propres ailes.

Après le remplacement de David Byron, en 1976, par John Lawton, les compositions du groupes passent d'un univers fantasy à un hard rock plus classique. Trevor Bolder, qui a été le bassiste de David Bowie à l'époque de Spiders from Mars, rejoint la formation.

En 1977 sortent deux albums : Firefly et Innocent Victim.

En 1978 est enregistré un autre disque : Fallen Angel, qui comprend une ballade, Come Back to Me. John Lawton est à son tour remplacé par John Sloman, en 1980. Le groupe enregistre l'album Conquest, peu remarqué et pourtant non dépourvu d'intérêt. Chris Slade, qui connaîtra ses heures de gloire en tant que batteur d'AC/DC, se joint au groupe pour cet album. La couverture fait allusion à la célèbre photo de la bataille d'Iwo Jima, dans les îles du Pacifique, durant la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les soldats sont remplacés par les musiciens du groupe. Puis Ken Hensley abandonne également son poste. Il préfère se consacrer à la spiritualité et au mysticisme. Toutefois, il ne délaisse pas tout à fait la musique, puisqu'il fera une apparition dans le groupe de rock sudiste Blackfoot. Ce départ aurait dû sonner le glas du groupe, car il en était non seulement l'organiste, le pianiste, le guitariste, mais aussi le principal compositeur.

Pourtant, en 1981, contre toute attente, le groupe se reforme. Peter Goalby remplace John Sloman au chant, Bob Daisley remplace à la guitare basse Trevor Bolder, et Lee Kerslake remplace Chris Slade à la batterie. Le groupe, ainsi composé, sort deux albums : Abominog (1982) et Head First (en) (1983). Trevor Bolder réintègre le groupe en 1983. Cette nouvelle formation devait s'appeler « Mick Box band », mais la maison de disques a tenu à ce que soit conservé le nom de Uriah Heep.

David Byron, le chanteur d'origine, meurt de maladie à l'âge de 38 ans, en février 1985. La même année sort Equator, suivi de quatre autres albums, jusqu'en 1998, avec Sonic Origami.

Entre 1986 et 2007, après l'entrée du chanteur Bernie Shaw, la composition du groupe reste inchangée, jusqu'à ce que le batteur Lee Kerslake quitte le groupe, en janvier 2007, pour raisons de santé3, et est remplacé par Russell Gilbrook. En 2008 parait l'album Wake the Sleeper. Le groupe retourne aux textes fantastiques. Ils utilisent la double batterie sur deux titres de Wake the Sleeper : Wake the Sleeper et Warchild. Beaucoup de critiques aiment Wake the Sleeper et disent que c'est l'un des meilleurs albums du groupe.

Uriah Heep, qui joue dans plus de quarante pays à travers le monde, ne connaît pas un grand succès en France, où la critique le boude. Néanmoins, après près de 25 ans d'absence à Paris, il donne un concert remarqué, à l'Olympia, le 6 septembre 20094, avec Blue Öyster Cult.

En 2011, Uriah Heep sort l'album Into the Wild, qui a un son plus massif et plus lourd que le précédent. En est issu le clip du single Nail on the Head.

Ses morceaux les plus célèbres sont Gypsy, Lady in Black, July Morning, The Wizard, Easy livin', Wonderworld, Return to Fantasy et Weep in Silence.

Trevor Bolder est décédé le 21 mai 2013 d'un cancer

En 2014 sort l'album Outsider.


...Very 'eavy ...very 'umble (1970)



Salisbury (1971)



Look at yourself (1971)



Demons and wizards (1972)



The magician's birthday (1972)



Sweet freedom (1973)



Wonderworld (1974)



Return to fantasy (1975)



High and mighty (1976)



Firefly (1977)



Innocent victim (1977)



Fallen angel (1978)



Conquest (1980)



Abominog (1982)



Head first (1983)



Equator (1985)



Raging silence (1989)



Different world (1991)



Sea of light (1995)



Sonic origami (1998)



Remasters (2001) Album de ré-enregistrements



Wake the sleeper (2008)



Celebration (2009) Album de ré-enregistrements



Into the wild (2011)



Outsider (2014)



Dernière édition par Yann 77 le Jeu 4 Aoû 2016 - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BDC Iron
Hellrider
avatar

Nombre de messages : 4066
Age : 37
Localisation : Soligny-la-Trappe (61)
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: URIAH HEEP   Dim 31 Juil 2016 - 8:37

Je n'avais jamais lu cette bio en fait.
Bon par contre dire que le groupe est boudé en France... Ca existe du Hard/Metal pas boudé en France ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.roudoudou.com/iron/
Yann 77
Jawbreaker
avatar

Nombre de messages : 911
Age : 41
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Re: URIAH HEEP   Lun 1 Aoû 2016 - 14:48

oui je suis d'accord avec toi, mais ce groupe très particulièrement.... sous prétexte qu'il à la même configuration que Deep Purple, on l'à souvent taxé de sous-Deep purple, ce qui à mis un très gros frein à sa carrière, lorsqu'on s'y attarde vraiment on se rend compte qu'il n'a pas grand chose à voir avec le pourpre, à part des sonorité dû à l'époque...

mais je pense que le vrai gros problème de Uriah Heep, c'est du fait que toute sa carrière, le groupe n'à jamais su s'arrêter sur un style bien précis... un peu rock, un peu metal, un peu prog, mais rien de tout ça en même temps et je pense que ça lui à été préjudiciable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann 77
Jawbreaker
avatar

Nombre de messages : 911
Age : 41
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Re: URIAH HEEP   Lun 1 Aoû 2016 - 15:00

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BDC Iron
Hellrider
avatar

Nombre de messages : 4066
Age : 37
Localisation : Soligny-la-Trappe (61)
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: URIAH HEEP   Ven 5 Aoû 2016 - 12:17

J'ai toujours eu du mal à comprendre la comparaison avec DP que beaucoup ont fait. Sans doute n'ont ils jamais écouté un album d'UH...
Perso, L'album Demons and Wizards fait parti de mes albums préférés tout groupe confondu. The Magician's birthday suit juste après. UH c'est un univers complètement différent de DP, beaucoup plus "barré à l'ouest"; moins "sérieux" et beaucoup plus étrange. J'adore ce groupe.
Je n'ai pas tous les albums en originaux car ils ne sont pas toujours évident à trouver à bas prix (je n'achète jamais un cd au dessus de 8€) et je ne connais que très peu certains albums (toute la partie 80/95 en gros).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.roudoudou.com/iron/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: URIAH HEEP   

Revenir en haut Aller en bas
 
URIAH HEEP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» URIAH HEEP, Pratteln, 27/04/2011
» Uriah Heep
» Uriah Heep
» Référendum 1978
» URIAH HEEP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Judas Priest :: En Général :: Au delà du royaume du Priest-
Sauter vers: