Le Forum Francophone du Priest
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Judas priest Zenith 17 juin 2015

Aller en bas 
AuteurMessage
kisslolo
Steeler
avatar

Nombre de messages : 5574
Age : 51
Localisation : la tour du pin 38
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Mer 1 Juil 2015 - 19:46



Judas Priest, Five Finger Death Punch au Zénith de Paris, le 17 juin 2015

Lors de l’éthipath tour il y a 4 ans Judas priest était venu nous rendre visite au Zenith après son escale au Hellfest, cette année elle précède l’escapade Clissonnaise et le combo pose ses valises dans la salle Parisienne dotée d’un somptueux album Redeemer of Souls, preuve que le groupe Anglais, maitre du heavy métal reste incontournable dans le paysage métallique !

En compagnie toujours de mon frère Nicolas, nous retrouvons Valérie une amie de 30 ans, qui officialise son premier concert du groupe de Birmingham, elle a rêvé de Rob Halford adolescente et enfin sa passion pour Judas se concrétise (zenith et pas Bercy, lol seule Valérie peu comprendre ! mdr)

Apres un petit rafraichissement et la quête du tee shirt de la tournée, nous entrons dans le vif du sujet avec le groupe Américain Five Finger Death Punch qui œuvre dans un métal moderne, Rob ayant collaboré sur le morceau Lift Me Up issu de l’album The Wrong Side of Heaven and the Righteous Side of Hell, Volume 1 sorti en 2013, cela explique peut-être leur présence aujourd’hui !

45 minutes plaisantes ou les musiciens visiblement heureux d’être là, distille leurs compos bien accueilli par la foule venue pour Judas, la bonne communication du groupe y est pour beaucoup et les deux fans montés sur scène sur Burn MF en témoigneront , mention au chanteur Ivan Moody et au guitariste Jason Hook ex Alice Cooper très juste dans ses interventions , un agréable moment en attendant la tête d’affiche !

Setlist:

Under and Over It
Hard to See
Lift Me Up
Bad Company
Burn MF
Coming Down
Never Enough
The Bleeding

La tension est palpable dès les premières notes war pigs, la foule trépigne dans une salle finalement bien remplis et après l’intro sur Battle Cry, le rideau tombe ou Richie Faulkner, Glen Tipton et Ian Hill au garde à vous attaque dragonaut, Rob Halford apparait quelques secondes plus tard courbé et marchant avec une canne, frisson d’angoisse du public mais la voix est fabuleuse et les deux guitaristes nous délivrent 2 solos qui donne le ton de la soirée ! Le son est nickel, pas trop fort et le mix une merveille !

Métal gods suit et Rob lâche la canne et nous commence son festival vocal, the priest is back est un Devil's Child de feu déboule, bien que dépouillée, la scène est magnifique, les projections sur les écrans s’allient parfaitement au titres joués, les jeux de lumière sont très réussis, voilà une scène simple et efficace !

Le classique Victim of Changes est magnifié par un Rob en pleine possession de ses moyens et la paire Faulkner, Tipton est impériale, quelle complicité, la marque de fabrique du priest est intacte ! Les titres du dernier opus ainsi que celui de defender of the faith sont à l’honneur avec Halls of Valhalla, March of the Damned, Redeemer of Souls, Love Bites et le rageur jawbreaker ou Richie Faulkner exécute un solo droit sorti des hauts fourneaux de Birmingham !

Turbo lover continue notre voyage dans l’univers de Judas, Beyond the Realms of Death ou Rob Halford nous démontre encore une fois qu’il est le métal god, Glen délivre un solo de toute beauté, la setlist est efficace et le culte Breaking the Law est chanté à gorge déployé par le public du zenith, Hell Bent for Leather avec la moto vient conclure le show avant les rappels !

The Hellion marque le début de l’assaut final, un Electric Eye époustouflant suivi You've Got Another Thing Comin' qui n’a pas pris une ride, le moment que beaucoup de fans guettent comment Rob va passer l’Everest Painkiller, et bien sans soucis Rob dans un grand soir, nous sort le grand jeu et que ses capacités vocales sont bien présente, Living After Midnight vient clôturer ce sublime concert !

Le show du zenith a balayé les doutes des personnes sceptiques sur la capacité du groupe sur scène, Rob Halford a été époustouflant et a impressionné le public tout au long du spectacle, le métal god a utilisé toute l’étendue de ses capacités vocales et a renvoyé beaucoup de ses confrères à leur chère étude ! Avec en prime un inventaire de sa garde-robe tout au long du spectacle !lol. Ian Hill toujours très discret, il n’a pas du bougé d’un centimètre de sa position et l’impressionnant Scott Travis a la batterie ont assuré une section rythmique de plomb ! , Glen Tipton et Richie Faulkner se complète à merveille, quelle complicité ! Glen à bientôt 67 ans est toujours ce superbe guitariste racé, même si le début du solo de Painkiller a été un peu laborieux ! Je termine par Richie qui est la pièce qui a permis à Judas de redevenir ce groupe incontournable sur disque et sur scène , parfaitement intégré , s’amusant et boostant ses petits camarades , haranguant et communiquant avec le public , bien plus démonstratif que ses compagnons il est devenu le taulier scénique , quel bonheur de voir Rob s’amusé avec lui sur scène et son association avec Glen nous rappel les grands jours du prêtre ou son illustre prédécesseur sur donnait la réplique ! De l’avoir sur vue en live avec le groupe de Lauren Harris, rien ne me laissait entrevoir qu’il remplacerait si aisément le grand KK Downing !

Malgré le poids des années, Judas priest a réussi a surclassé le KISS de la veille (et c’est un fan de Kiss qui vous le dit), dans la simplicité, sans esbroufe, juste de la musique, un chanteur incroyable et au final un show beaucoup plus puissant émotionnellement !

Juste merci!

Nous rentrons heureux, laissons Valérie a la station de son hôtel et terminons par une bonne heure à pied, la faute aux travaux sur la voie du Rer, balade nocturne pas prévu qui va puiser dans mes réserves pour le Hellfest, mais cela sera une autre aventure …

Battle Cry Intro
Dragonaut
Metal Gods
Devil's Child
Victim of Changes
Halls of Valhalla
Love Bites
March of the Damned
Turbo Lover
Redeemer of Souls
Beyond the Realms of Death
Jawbreaker
Breaking the Law
Hell Bent for Leather
Rappel:
The Hellion
Electric Eye
You've Got Another Thing Comin'
Painkiller
Living After Midnight







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BDC Iron
Hellrider
avatar

Nombre de messages : 4265
Age : 38
Localisation : Soligny-la-Trappe (61)
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Mer 1 Juil 2015 - 21:09

Super compte rendu Smile

Ca fait vraiment plaisir de lire autant de bons commentaire sur JP, preuve qu'ils sont encore bien en forme et qu'on peut encore espérer une suite pour un moment !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.roudoudou.com/iron/
the sentinel
Hellion
avatar

Nombre de messages : 1966
Age : 49
Date d'inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Ven 3 Juil 2015 - 19:56

Merci pour la chronique ,a peu de chose prêt j'ai vécu la même chose pour la date du 16 juin ,vraiment un Priest en grande forme avec un Ritchie qui me surprend toujours plus  et un Rob au chant impec Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
priestjanko
I'm a Rocker
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 53
Localisation : montauban
Date d'inscription : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Dim 5 Juil 2015 - 15:35

Merci, fait plaisir que le groupe fait largement plus que résister... bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kisslolo
Steeler
avatar

Nombre de messages : 5574
Age : 51
Localisation : la tour du pin 38
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Mer 8 Juil 2015 - 19:33

Judas Priest (+ Five Finger Death Punch) au Zénith de Paris (17.06.2015) par la grosse radio

Le talent forgé dans l'acier
 
Un an après la sortie de Redeemer of Souls, Judas Priest revient à Paris pour faire vrombir les guitares et montrer qu'ils sont toujours maîtres dans l'art du heavy. Malgré certaines inquiétudes, les doutes ont été balayés et l'acier trempé a tranché de nombreuses nuques ce soir. Pour ouvrir le bal était convié un groupe de metal moderne américain, Five Finger Death Punch. Malgré le décalage avec la tête d'affiche, ils ont su trouver leur public.



Five Finger Death Punch

Cinq Américains arrivent sur scène sur les coups de 20h et c'est parti pour trois quarts d'heure de metal moderne, bien influencé par les grosses pointures américaines des années 90, sans pour autant faire du neo. Five Finger Death Punch ne cache pas ses influences, mais opère sa propre tambouille qui semble bien fonctionner, si bien que la setlist avance de façon évidente et sans disparité, alors que tous les albums sont représentés.



Cette tambouille fonctionne bien auprès du public. En effet, si les fans sont évidemment présents en grande majorité pour Judas Priest, les acclamations sont nourries et les refrains sont scandées par une large partie des fans. Il faut dire que la communication est constante entre le groupe et l'audience.
Que ce soit le bassiste Chris Kael qui court partout et qui ne lâche pas le public du regard, le guitariste Zoltan Bathory qui s'amuse à jeter les médiators que son roadie s'évertue à replacer ou encore le frontman Ivan Moody qui n'arrête pas d'harranguer la foule et qui fait même monter deux fans sur scène pendant "Burn MF", la communion est totale.
Avec un concert bien ficelé et une interprétation au poil, Five Finger Death Punch a su s'imposer malgré le fossé stylistique qui le sépare du Priest. Mais les ponts existent, la preuve avec la présence de Rob Halford, qui a assisté à la totalité du concert depuis le côté de la scène.



Setlist :

Under and Over It
Hard to See
Lift Me Up
Bad Company [reprise de Bad Company]
Burn MF
Coming Down
Never Enough
The Bleeding


Judas Priest
 
Il est maintenant temps de passer au plat de résistance avec le concert que Judas Priest se prépare à donner. Le groupe se plait à faire des feintes. Tout d'abord, alors que la bande de l'intro "Battle Cry" tourne, le groupe arrive sur "Dragonaut", avec un Rob Halford qui semble en difficulté, appuyé sur une cane. Les craintes se font ressentir chez les fans concernant l'état de santé du Metal God.



Cependant, le chanteur emblématique lâche sa cane dès "Metal Gods" et montre des capacités vocales bien intactes sur "Devil's Child". Capacités qui seront bien exposées sur la classique "Victim of Changes" ou la récente "Halls of Valhalla", sur laquelle le frontman se fend d'un grow digne d'un chanteur de death metal avant de partir au sommet de sa tessiture avec des aigus qui briseraient le cristal. Si des imperfections sont toujours présentes sur "Painkiller" et que la reverb était bien utilisée, force est de constater que Rob Halford est toujours capable de faire des merveilles au chant.



Le reste de l'orchestre n'est pas en reste non plus. Le duo rythmique de Scott Travis et Ian Hill est bien en place, l'un faisant tourner ses baguettes sans perdre le rythme et l'autre se montrant bien plus  énergique qu'à l’accoutumée. Mais Judas Priest ne serait pas Judas Priest sans son duo de guitare. Glen Tipton est toujours aussi impérial dans ses interventions, notamment sur l'épique "Beyond the Realms of Death", alors que son nouveau comparse Richie Faulkner se fendra d'un long solo pendant "You've Got Another Thing Comin'", toujours de qualité.



Côté show, le groupe garde ses bonnes habitudes, avec la moto d'Halford sur "Hell Bent for Leather" et sa manie de changer de veste à chaque chanson. On aura donc droit à plusieurs imperméables plus ou moins scintillants ainsi que diverses vestes à patches, l'une arborant un dossard avec le drapeau français et une autre sur laquelle on distingue des patches Mayhem, Immortal ou encore Manowar. Le groupe dispose aussi d'un grand écran derrière lui qui met en scène des animations diverses, telles que des pochettes d'album correspondant aux chansons jouées. On remarque que la scène est bien plus dépouillée qu'en 2009.



La communication n'est pas le fort du groupe, qui privilégie l'efficacité, hormis le classique dialogue entre Rob et le public avant "You've Got Another Thing Comin'". Sinon, les titres s'enchainent de manière fluide, qu'ils soient récents comme ceux issus de Redeemer of Souls, indispensables comme "Breaking the Law", rares comme "Jawbreaker" ou encore inattendus comme "Turbo Lover", issu de l'album controversé du même nom. Une setlist efficace et variée, qui montre plusieurs facettes du groupe, de la plus brutale ("Painkiller") à la plus enjouée ("Living After Midnight").

En 1h40, Judas Priest a balayé d'un revers de main les doutes des sceptiques sur leurs performances scéniques. En place et en voix, Halford a impressionné bon nombre de metalleux et les musiciens ont montré que le groupe anglais reste un incontournable du heavy metal, malgré le poids des années.





Setlist :

Black Sabbath - War Pigs [sur bande]
Battle Cry Intro [sur bande]

Dragonaut
Metal Gods
Devil's Child
Victim of Changes
Halls of Valhalla
Love Bites
March of the Damned
Turbo Lover
Redeemer of Souls
Beyond the Realms of Death
Jawbreaker
Breaking the Law
Hell Bent for Leather

Rappel :

The Hellion [sur bande]

Electric Eye
You've Got Another Thing Comin'
Painkiller
Living After Midnight

Beginning of the End [sur bande]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BDC Iron
Hellrider
avatar

Nombre de messages : 4265
Age : 38
Localisation : Soligny-la-Trappe (61)
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Jeu 9 Juil 2015 - 11:36

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.roudoudou.com/iron/
priestjanko
I'm a Rocker
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 53
Localisation : montauban
Date d'inscription : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Jeu 9 Juil 2015 - 19:25

MERCI !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grinder Man
ADMIN - The Metal Angel
avatar

Nombre de messages : 20317
Age : 53
Localisation : Le coeur au Nord et mon âme à l'ouest...
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Mar 1 Sep 2015 - 20:07

Je ne peux que confirmer le compte rendu de Kisslolo...!!
Excellent concert, on était bien loin de la tournée Nostradamus... Rob semble avoir rajeuni de 10 ans, voir plus, que ce soit vocalement ou scéniquement... Je pense que l'arrivée de Richie Faulkner y est pour quelque chose ainsi que le guérison de certains bobos...
Je retourne les voir le 16 décembre au Forest National à Bruxelles et j'attends impatiemment des nouvelles d'un album pour fin 2016...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the sentinel
Hellion
avatar

Nombre de messages : 1966
Age : 49
Date d'inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Sam 5 Sep 2015 - 7:36

Il y a des chances que je sois aussi au Forest National à Bruxelles le 16 décembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riri33
Jawbreaker
avatar

Nombre de messages : 851
Age : 46
Localisation : gironde
Date d'inscription : 09/03/2013

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Sam 5 Sep 2015 - 10:27

Chanceux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grinder Man
ADMIN - The Metal Angel
avatar

Nombre de messages : 20317
Age : 53
Localisation : Le coeur au Nord et mon âme à l'ouest...
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Lun 7 Sep 2015 - 18:27

the sentinel a écrit:
Il y a des chances que je sois aussi au Forest National à Bruxelles le 16 décembre

Refile moi tes coordonnées en mp qu'on puisse se voir là-bas... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the sentinel
Hellion
avatar

Nombre de messages : 1966
Age : 49
Date d'inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Mer 9 Sep 2015 - 16:32

Grinder Man a écrit:
the sentinel a écrit:
Il y a des chances que je sois aussi au Forest National à Bruxelles le 16 décembre

Refile moi tes coordonnées en mp qu'on puisse se voir là-bas... Wink


Pas de problème Grinder je te tiens au courant si je viens , je vais me décider dans le mois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BDC Iron
Hellrider
avatar

Nombre de messages : 4265
Age : 38
Localisation : Soligny-la-Trappe (61)
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Mer 9 Sep 2015 - 20:12

Putain la chance de les revoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.roudoudou.com/iron/
kisslolo
Steeler
avatar

Nombre de messages : 5574
Age : 51
Localisation : la tour du pin 38
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Dim 6 Mar 2016 - 18:52

J ai trouvé le concert du Zenith en vinyle aujourd'hui au salon du disque a Lyon ,son fabuleux soundboard cheers cheers cheers cheers




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the sentinel
Hellion
avatar

Nombre de messages : 1966
Age : 49
Date d'inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Dim 6 Mar 2016 - 19:59

Excellent bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BDC Iron
Hellrider
avatar

Nombre de messages : 4265
Age : 38
Localisation : Soligny-la-Trappe (61)
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   Lun 7 Mar 2016 - 2:09

Génial ça !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.roudoudou.com/iron/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Judas priest Zenith 17 juin 2015   

Revenir en haut Aller en bas
 
Judas priest Zenith 17 juin 2015
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JUDAS PRIEST , tournée d'adieu.
» Judas Priest - live VIDEO Redeemer of Souls TOUR 2014/2015
» 2011 - Judas Priest - Epitaph World Tour
» Le premier contrat signé de Judas Priest... Une relique!!!
» Judas Priest Fan-Pack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Judas Priest :: Judas Priest :: JUDAS PRIEST-
Sauter vers: